Saint-Lizier
Loubet del Bayle

Jean Belfils à Saint-Lizier

L’ouvrage d’André Ortet


« Datant de 1660, l’ancien palais des évêques, devenu l’hôpital psychiatrique de Saint-Lizier, fut l’un de ces lieux d’accueil et d’enfermement des malades atteints de folie, et donc, le témoin et l’acteur de la mutation extraordinaire que vécut la psychiatrie. C’est l’histoire de cette véritable révolution, et aussi de l’évolution économique et sociale du Couserans, tant malades et soignants en étaient majoritairement originaires, qui nous est contée de la plus captivante façon par André Ortet.
Un asile d'aliénésCadre infirmier spécialisé en psychiatrie, amoureux d’un métier qu’il a principalement exercé à Saint-Lizier, cet ariégeois, passionné de Couserans, a collecté deux siècles de documentation et nous livre bien plus qu’un recueil de documents curieux et enrichissants, de témoignages étonnants et émouvants, nous faisant vivre les péripéties de deux guerres, deux épidémies, et divers évènements de la vie locale.

Cet ouvrage est aussi une déclaration d’amour de l’auteur pour Saint-Lizier. C’est comme un romain d’aventures qui nous conte, avec pertinence, émotion et humour, la vie et le rôle de l’ancien palais des évêques durant les derniers siècles et l’extraordinaire évolution de la psychiatrie dans le même temps. »

 

Un Asile d’aliénés – Saint-Lizier 1811-1969

200 pages par André Ortet

Ouvrage à compte d’auteur , Village, 09160 Cazavet

Novembre 2004

Crédit: les deux photos reproduites sont de André Bourneton

Saint-Lizier

1945 - 1955


L’hôpital psychiatrique
en 1954



La création d’un service pour enfants inadaptés


La cantine comme lieu
de réinsertion



L’ouvrage d’André Ortet


Loups, Loubet & Couserans