Toulouse
Loubet del Bayle

Couserans

Émile Loubet, Président de la République


Émile Loubet, né le 30 décembre 1838 à Marsanne (Drôme), mort le 20 décembre 1929 à Montélimar (Drôme), fut le huitième président de la République française (18 février 1899 - 18 février 1906) sous la Troisième République.

La carrière politique d’ Émile Loubet

Emile LoubetAprès des études de droit, où il fait la connaissance de Léon Gambetta, il entre à sa suite en politique. Après avoir été élu Maire de Montélimar, il siège à gauche de l’hémicycle de l’Assemblée Nationale en 1876. Le 18 juin 1877, il fait partie du Bloc des Gauches qui vote la défiance au gouvernement d’ordre moral du Duc de Broglie.
Républicain modéré, Emile Loubet poursuit sa carrière au gouvernement comme Ministre des Travaux Publics (1877-1978) puis Président du Conseil et Ministre de l’Intérieur (1882) de Sadi Carnot, il sera emporté par la tempête du scandale de Panama. Loubet reste place Beauvau dans le cabinet suivant.
Mais c’est au Sénat qu’Émile Loubet va faire la plupart de sa longue carrière politique. Il y est élu en 1885 et devient rapidement un acteur majeur de la gauche républicaine. Il est nommé Secrétaire de la Chambre Haute, puis intègre la Commission des Finances en tant que rapporteur général du budget. En 1896, il en devient le président.

L’élection à la présidence de la République d’ Émile Loubet

La mort subite du président Faure ouvre la course à la Présidence et ce en pleine affaire Dreyfus. L’élection va mettre en liste Jules Méline, candidat de la droite et des antidreyfusards, et Émile Loubet, candidat de la gauche, qui n’a jamais clairement pris position sur le dossier.
C’est cette neutralité (il dira plus tard « personne n’a le droit de dire que je suis dreyfusard ou anti-dreyfusard. Je suis avec la majorité de la Nation pour la vérité. ») qui lui assure finalement le soutien des Dreyfusards et de Clemenceau.

Émile Loubet est élu Président de la République par le Congrès réuni à Versailles le 18 février 1899 par 483 voix.

La Présidence Émile Loubet (1899 – 1906)

Emile LoubetLa présidence de Loubet fut l’une des plus stables de la Troisième République avec seulement quatre Présidents du Conseil. Respectueux des institutions, il n’exerça son influence que par influence et persuasion.

Il n’en reste pas moins que le septennat d’Émile Loubet fut le théâtre de décisions marquantes dans l’histoire de la République française : grâce du Capitaine Dreyfus, promulgation de la loi sur les associations et, surtout, de la loi sur la séparation des Églises et de l’État.

Il joua un rôle plus actif en matière de politique étrangère, son septennat étant marqué par une intense activité diplomatique dont le point d’orgue fut été la signature de l’Entente cordiale entre la France et la Grande-Bretagne.

À la fin de son mandat présidentiel, il fut le premier président de la Troisième République à avoir accompli un mandat complet. Il se retira ensuite de la vie politique en proclammant « Je ne serai ni sénateur, ni député, ni même conseiller municipal. Rien, absolument rien. »

Sources: Wikipedia, Sénat & [Occitanie]

Loup

Histoire d’un nom


Géographie des Loubet


Géographie (bis)

Biographie d’un président

Biographie d’un président

Relativement connus


Blasons de Loubet


Quelques uns...
Loubet sur Facebook
Loups, Loubet & Couserans